La peste revient !

Par Dr François-André Allaert le 15 décembre 2013

Je n’en reviens pas car je croyais ce fléau disparu dans les brumes d’un autre âge et que ce n’était que dans les livres ou les films sur le moyen âge qu’on en parlait ou sur le titre du célèbre ouvrage de Camus : la Peste. Et brusquement ma quiétude morale est bousculée par cette information trouvé sur Internet « 86 personnes atteintes de la peste à Madagascar dont 39 décédées ».

Cette maladie qui régulièrement décima nos pays d’Europe sévit donc encore et globalement pourrait donc réapparaître ? La peste noire de 1347–1352, a exterminé  30 % à 50 % de la population européenne et en particulier la population française chutait de  41 % faisant 7 millions de victimes sur les 17 millions de Français de l’époque. Certes il existe maintenant des médicaments et quelques grammes d’antibiotiques peuvent sauver la personne mais cela fait frémir.

Attention aux rats qui débarquent des bateaux en provenance de Madagascar car  c’est par leurs puces que se transmettent le germe à l’origine de la maladie. Que fait-on pour aider ce pays et endiguer ce qui peut devenir une menace pour tous les pays environnants voir même les nôtres. La peste est la compagne de la misère mais ne nous croyons pas trop à l’abri. Les grandes épidémies pourraient revenir et en tout cas, en lisant cette information, la « grande Peur » pour reprendre l’expression du Moyen-Age m’a saisit. Je crois que je vais faire un chèque aux organisations humanitaires qui travaillent là bas. Au fait pourquoi ne parle-t-on pas plus souvent de Madagascar qui fut pourtant une ancienne colonie française? Pourquoi ce manque d’intérêt pour les misères de ce peuple qui semble avoir atteint le niveau absolu de pauvreté?

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • ROSSETTI le 22 décembre 2013 à 1:04

    Nous pouvons (nous devons) effectivement nous indigner du manque d’intérêt suscité par cette peste sévissant à Madagascar, « nos » intérêts économiques ou stratégiques ne sont visiblement pas de ce coté là… !!! Cependant un point commun se profile peu à peu. La misère (toute relative encore) pointe son nez, accompagnée de son cortège de maladies. Il y a en effet notamment une recrudescence de la tuberculose en France (de surcroit résistante aux AB)en lien avec une augmentation de la pauvreté. Non, effectivement, nous n’en avons pas fini avec les fléaux que l’on croyait éradiqués…Soyons humbles et avares de certitudes.