Trisomie 21: un nouveau test de dépistage rapide bientôt disponible !

Par Dr François-André Allaert le 28 avril 2013

Grande nouvelle ! Un test de dépistage de la trisomie sur le sang de la future maman pourrait être bientôt disponible.

Le dépistage actuel repose depuis 2010 sur la réalisation d’une échographie et du dosage de marqueurs sanguins effectués au cours du premier trimestre de la grossesse. En fonction de leurs résultats et de l’âge de la future maman, on peut évaluer le risque d’anomalie chromosomique. Si celui-ci est élevé, on réalise habituellement une amniocentèse qui nécessite de faire un prélèvement de liquide amniotique ce qui n’est pas dénué de risque pour la grossesse puisqu’il occasionne un taux de fausse-couches de l’ordre de 0,3 à 1%.

Des tests fiables réalisés sur le sang maternel sont donc un enjeu important mais encore faut-il qu’ils ne comportent pas trop de faux positifs ou de faux négatifs et qu’ils soient abordables financièrement pour être proposés à toutes les futures mamans sans discrimination économique. C’est loin d’être le cas actuellement ! Par ailleurs, ces tests montrent les progrès qui sont en train d’être accomplis dans les diagnostics avant la naissance des différentes formes de handicaps et certains s’inquiètent du risque d’eugénisme que cela comporte avec l’élimination de tous fœtus présentant la moindre anomalie.

Le comité national d’éthique a validé le principe de ce test mais la question qui se pose est de savoir jusqu’où pourra-t-on aller dans le dépistage et qu’est ce qui sera considéré à terme comme une anomalie nécessitant une interruption de la grossesse. Il faudra sans doute être très vigilant car la recherche de l’enfant « parfait » risque d’entrainer des dérives …

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *