L’agence du médicament mise en examen !

Par Dr François-André Allaert le 24 mars 2013

L’agence du médicament a été mise en examen à son tour dans l’affaire du Mediator. Au delà du problème spécifique à ce produit, cette mise en examen d’une autorité sanitaire constitue une véritable première.  Elle crée un précédent où la responsabilité des responsables de la mise sur le marché des médicaments est mise en jeu sur le plan pénal pour « homicide involontaire ».

Les dernières poursuites de cette nature, du moins dans ma mémoire, remontent à l’affaire du sang contaminé avec les conséquences politiques qui en avaient découlé. Certes, Dominique Maraninchi est mis en examen au travers de sa position actuelle de directeur sans qu’il ait été aux affaires à l’époque, mais deux responsables qui l’étaient, le sont pour « participation  illégale d’un fonctionnaire dans une entreprise précédemment contrôlée » et prise illégale d’intérêt  ce qui ne préjuge pas de leur responsabilité : Jean-Michel Alexandre et Eric Abadie. Cette décision est importante car elle montre que ces autorités engagent leur responsabilité et ne sont pas intouchables. Le risque à l’inverse est que par réflexe de panique, ces autorités ne viennent à ne plus rien autoriser au nom d’un principe de précaution qui aurait surtout vocation à les protéger eux-mêmes.C’est souvent ce qui se passe, on va d’un extrême à l’autre.

Tiens à ce propos, pourrait-on imaginer que ces structures soient poursuivies pour avoir refusé de mettre sur le marché un produit efficace et bien toléré qui aurait pu sauver des centaines de personnes ? Ce qui est sûr, c’est que les experts acceptant de participer à ces structures vont devenir rare !!!

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *