TAXE : faut-il épargner les congrès médicaux ?

Par Dr François-André Allaert le 25 novembre 2012

Les congrès médicaux sont une très grande manne pour tous les palais des congrès de France mais également pour les activités de restauration locale et d’hôtellerie sans parler des éléments de notoriété pour des éventuelles retombées touristiques. Quelle mouche à donc piqué Monsieur Christian Paul de faire considérer et taxer au titre de la promotion la participation des industriels du médicament et des dispositifs médicaux. C’est vrai que les congrès se tiennent essentiellement à Dijon ou à Beaune et rarement dans la Nièvre où il est député et ceci explique peut-être cela !

Qu’est-ce que cela va produire : juste le déplacement des congrès médicaux à l’extérieur de nos frontières, déjà que ce n’était pas facile d’attirer en France les grands congrès internationaux car les équipes scientifiques de tous les pays sont en concurrence pour avoir l’honneur de les organiser. Croit-on que cela va poser beaucoup de problèmes aux participants des congrès en provenance des USA ou de Chine ou même simplement de Paris d’aller en Suisse, en Belgique ou  au Luxembourg plutôt qu’à Dijon ?  En voulant gagner quelques millions d’euros de taxes en plus on va perdre un énorme volume d’activités qui rapportait en TVA et en impôts des sommes bien plus importantes sans parler des emplois détruits et des dommages aux économies locales.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *