Les moteurs diesel aussi cancérigène que le tabac !

Par Dr François-André Allaert le 23 septembre 2012

L’OMS a classé dernièrement les gaz d’échappement des moteurs diesel parmi les cancérogènes certains et le centre international de recherche contre le cancer a prouvé que les gaz d’échappement du diesel serait non seulement  une des causes à l’origine des cancers du poumon mais engendrent aussi le cancer de la vessie. Ceci dit c’est exactement le cas du tabac pour ces deux cancers.

Certains  y voient une raison de lutter contre le diesel qui doit son succès au coût moins important du carburant et à la récupération de la tva pour l’entreprise. En ces temps de cherté des carburants je doute que les propositions qui vont dans ce sens suscitent l’enthousiasme. Un adjoint du Maire de Paris s’y est attaché récemment avec des résultats plus que mitigés. Sur le principe je ne disconvient pas de la toxicité du diesel mais je ne vois pas comment l’on va pouvoir demander aux personnes de changer de voiture et si la mesure pour lutter contre le diesel consiste à supprimer le bénéfice fiscal par exemple, je ne  suis pas sûr du résultat, surtout que Peugeot qui est déjà en difficulté est l’un des grands producteurs de voitures Diesel.  En clair, bravo pour identifier ce risque mais concentrons donc déjà tous nos efforts sur la lutte contre le tabagisme actif et passif et on verra après. Quand on aura ainsi gagné  des milliers de vie on pourra passer à d’autres polluants, car à force d’avoir tout dans le collimateur de la santé publique, on finit par se disperser et lasser les gens.

 

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • DUMONT le 23 septembre 2012 à 18:21

    Vraiment n’importe quoi cette comparaison diesel/tabac.

  • jahri le 1 octobre 2012 à 18:16

    Je trouve au contraire l’article très pertinent. L’auteur cite les conclusions de l’OMS, présente ce qui a été tenté pour résoudre le problème et termine par une invitation au pragmatisme pour établir les priorités. Examiner un problème à la loupe, c’est bien. Avoir une vision globale, c’est beaucoup mieux.

  • harabald le 4 octobre 2012 à 18:42

    Que les gaz d’échappement soient cancérigènes, ce n’est pas un scoop ! Décrier que le diesel émette des gaz d’échappement cancérigènes, c’est oublier que le benzène de l’essence l’est tout autant, et plus rapidement ! On sait chiffrer les victimes du tabac, pour le diesel c’est plus alléatoire. On ne pourra de toutes façon pas se passer des moteurs diesel. Pour en diminuer le nombre, sans mettre en danger l’industrie automobile, il suffit d’aligner la fiscalité du gazole sur celle de l’essence.
    Mais quand les voitures à essences seront plus nombreuses que celles au gazole, on s’en prendra alors au benzène???? Le développement des voitures électriques amènera à une augmentation..du parc de centrales nucléaires?????