« Un impôt sur notre santé ? C’est non ! »

Par Timothée Barbier le 10 octobre 2011

La hausse de la taxe, annoncée par le gouvernement, sur les mutuelles santé à provoquée de vives réactions au sein des mutuelles. « Dangereux et Injuste » voilà le message que fait passer la Mutualité française et propose aux citoyens, en désaccord avec cette mesure, de signer une pétition. En voici le communiqué :


La Mutualité Française se mobilise en Bourgogne
Pour combattre la hausse de la taxe sur les mutuelles santé qu’elle juge profondément injuste, incohérente et inefficace, la Mutualité Française se mobilise et lance une pétition « Un impôt sur notre santé ? C’est non ! »
Cette pétition appelle tous nos concitoyens à exprimer leur mécontentement et à demander au gouvernement de renoncer à cette taxe, qui aura pour conséquence d’accentuer encore les difficultés d’accès aux soins de plus en plus préoccupantes.
Cette pétition est en ligne sur le site de la Mutualité Française et de son Union régionale en Bourgogne (www.bourgogne.mutualite.fr).
« Depuis l’annonce de cette mesure, l’ensemble du mouvement mutualiste est mobilisé sur tout le territoire et entend le rester. Cette mobilisation, qui va au-delà des 38 millions de mutualistes, traduit l’incompréhension et la colère face à cette décision prise sans que les conséquences sociales en aient été mesurées. Le gouvernement sait que la majorité des mutuelles n’auront pas d’autre choix que de répercuter cette taxe sur les cotisations. Et, nous le savons, si les cotisations augmentent, les adhérents vont choisir des garanties moins protectrices, voire renoncer à leur mutuelle.

Or, la mutuelle est indispensable, notamment pour accéder aux soins courants tels que la médecine de ville, les médicaments, les examens… », explique Etienne Caniard, Président de la Mutualité Française. « Les mutuelles sont des organismes à but non lucratif, des sociétés de personnes. Elles n’ont pas de capital, ne versent pas de dividendes à des actionnaires et elles ne peuvent être déficitaires comme la Sécurité sociale.»
Depuis le 30 septembre, cette pétition est relayée sous la forme d’une campagne de communication dans la presse qui invite l’opinion publique à la signer.
La Mutualité Française appelle de ses voeux un grand débat national sur la santé dans le cadre des échéances électorales de 2012.


Elle débattra de ses propositions en Bourgogne le 16 novembre 2011 au Palais des Congrès de Beaune à partir de 14h45. Tous les Bourguignons sont invités à donner leur avis sur l’évolution de notre système de protection sociale. Cette manifestation inaugure une tournée nationale de débats mutualistes dans les régions.


Mobilisation des mutualistes en Bourgogne mardi 11 octobre 2011
Pour marquer leur détermination, la Mutualité Française Bourgogne et ses mutuelles se mobilisent lors de la journée nationale d’action interprofessionnelle du 11 octobre 2011.
Recueillir les signatures des Bourguignons sur cette pétition est l’occasion d’aller à la rencontre des citoyens, d’expliquer la position des mutuelles sur cette nouvelle taxe sur les ménages et le danger à court terme d’une dégradation de l’accès aux soins des Français.


Pour rencontrer les mutualistes et signer la pétition, rendez-vous :
• à Dijon, place de la Libération à 16h30,
• à Nevers, place Carnot à 16h30,
• à Chalon-sur-Saône, grande rue Saint Cosme, devant le MEDEF à 15h,
• à Auxerre, rue Max Quantin, devant la Maison des Syndicats à 15h.



Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *