Du progrès dans la prévention du SIDA

Par Maxime ROSSIGNOL le 18 juillet 2011

Deux nouvelles études font apparaître le rôle essentiel que peuvent jouer les médicaments antirétroviraux en matière de prévention du sida. Elles ont montré que la prise d’un traitement rétroviral en préventif permettait de réduire de l’ordre de 60% le risque de contagion par rapport aux personne recevant un placebo. Une autre étude conduite dans neuf pays auprès de 1.763 couples a montré que chez les couples dont le conjoint séropositif prenait des antirétroviraux à un stade précoce de la maladie, le risque d’infecter son partenaire était réduit de 96%. Ces résultats ne doivent  pas faire remettre en cause le principe du port du préservatif car il y a quand même 40% de personnes qui sont contaminés et de plus ces traitements ne protègent pas contre l’hépatite C ou la syphilis. Mais ces résultats ouvrent de nouveaux horizons en matière de prévention et méritent la grande attention qui leur sera porté au congrès mondial. La difficulté sera d’établir des règles suffisamment souples pour que le plus grand nombre en profite mais pas trop laxistes pour éviter des abus et que ces antirétroviraux soient finalement utilisées de manière trop large…Le pire serait de donner le sentiment aux personnes qu’elles sont protégées ou qu’elles ne risquent plus de contaminer les autres, alors que le risque est seulement sérieusement diminué mais très loin d’être absent.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *