Vieillissement de la population, les salariés vont-il trinquer ?

Par Dr François-André Allaert le 11 avril 2011

Face au vieillissement de la population et les dépenses que suscite la prise en charge de la dépendance, l’Etat recherche de nouvelles sources de financement. L’une des solutions envisagées est d’instituer une nouvelle journée de solidarité à l’image de celle qui initialement avait été fixée au lundi de Pentecôte suite au drame de la canicule. Cette fois ce ne sera pas un nouveau jour férié supprimé mais une autre journée qui sera travaillé mais non payé et versé directement à l’Etat par l’employeur. Cette journée rapporterait de l’ordre de 2,2 milliards d’euros.

Une autre voie envisagée serait d’étendre la Contribution Solidarité Autonomie à l’ensemble de la population alors qu’aujourd’hui elle n’est supportée que par les travailleurs salariés et non pas les travailleurs indépendants et les retraités qui en sont dispensés. Les calculs du gouvernement montrent que cette extension de l’assiette rapporterait à peu près la même somme … Un argument qui risque d’orienter le choix est la réponse de la Cour de Cassation à qui il a été demandé de se prononcer sur le fait que la Contribution Solidarité Autonomie pourrait être considérée comme une rupture du principe d’égalité devant l’impôt au motif justement qu’elle n’est supporté que par les travailleurs salariés. Si la réponse va dans ce sens alors ce sera sans doute l’augmentation de l’assiette qui sera choisie… A moins qu’une nouvelle idée ne survienne, la créativité fiscale étant  toujours d’une grande richesse voire même sans limite.  La réponse de la Cour de Cassation devrait être donnée en Mai

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • le douaron le 14 avril 2011 à 18:48

    ben quoi ? qu’y a t il d’étonnant ?
    le rouleau compresseur est mis en route depuis un moment vous ne croyez pas ? ça a été ce que l’on sait maintenant, nous trinquons ça sera ce que vous nous annoncez et ça sera toujours plus pire. l’être humain physiquement est assez costaud pour subir les assauts des législateurs mais financièrement ça peut être différent alors…à quand la révolution contre tous ces partis de droite de gauche en total conivence faisant semblant de s’entre déchirer. encore une nouveauté qui va encore masquer les dépassements d’honoraires et les déremboursements et les suppressions de personnel dans les hôpitaux et le paiement des chambres individuelles. à ce sujet, une seule information a été donnée sur une radio locale ce dernier dimanche (le 10 04) et depuis rien, non rien de rien silence complet des médias de radio, de journaux et des association telle que la votre. j’y perdrai mon temps et ma santé mais je continuerai à vous alerter, comme je voudrais bien être suivi par votre association mais temps que le président de dijon santé apartiendra à la majorité municipale de dijon qui soutient et encourage le secteur médical PRIVE, alors….faut pas rêver.