ACTUALITE : campagne de vaccination contre la grippe saisonnière

Par Timothée Barbier le 29 septembre 2010

Chaque année, dans le cadre de la loi de santé publique, l’Assurance Maladie se mobilise contre la grippe saisonnière, maladie contagieuse et qui peut être grave pour les personnes les plus fragiles. La nouvelle campagne de vaccination pour les personnes à risque a débuté le 24 septembre et se poursuit jusqu’au 31 janvier 2011. Elle concerne les 65 ans et plus, et les personnes atteintes de maladies chroniques comme l’asthme ou le diabète.

 

Cette année, la vigilance et la mobilisation doivent être renouvelées pour ces personnes qui pourraient être tentées de penser – dans un contexte qui n’est plus pandémique – que la vaccination contre la grippe n’est plus recommandée.

 

72 500 côtes-d’oriens viennent ainsi d’être invités à se faire vacciner gratuitement par l’Assurance Maladie. Les personnes déjà vaccinées ces dernières années peuvent retirer le vaccin sans prescription médicale et se faire vacciner ensuite par une infirmière libérale.

 

Pour en savoir plus sur les modalités pratiques de la vaccination et la grippe saisonnière, les assurés sont invités à se connecter au site https://www.ameli.fr/assure/sante/assurance-maladie/campagnes-vaccination/vaccination-grippe-saisonniere

 

=> Lors de la campagne 2009-2010, le taux de vaccination contre la grippe saisonnière a sensiblement progressé en Côte-d’Or (+ 1,7 points), dépassant le seuil des 63% des personnes à risque vaccinées, et affichant un résultat supérieur de 3 points au taux de vaccination national.
Au total, plus de 46 000 côte-d’oriens ont ainsi été vaccinées. Ce taux a particulièrement progressé parmi les personnes atteintes de maladies chroniques.

 

Malgré un contexte spécifique l’an dernier, les côte-d’oriens à risque ont donc répondu à la vaccination. La coordination des professionnels de santé impliqués dans cette campagne a également fait preuve de son efficacité :

  • Les médecins traitants se sont mobilisés pour augmenter la couverture vaccinale des populations à risque.
  • Les infirmiers(e) libéraux(ales) vaccinent de plus en plus les patients directement.
  • La délivrance directe du vaccin par le pharmacien, sans prescription médicale, demeure largement utilisée.

 

=> Pour cette nouvelle campagne 2010-2011, l’Assurance Maladie de la Côte-d’Or invite 72 500 assurés à bénéficier de la prise en charge du vaccin contre la grippe saisonnière. A la demande du Ministère de la Santé, les médecins généralistes, infirmier(e)s et sages-femmes libéraux sont également invités à se vacciner gratuitement.

Conformément à l’objectif de la loi de santé publique, l’enjeu pour l’Assurance Maladie reste d’améliorer la couverture vaccinale des patients n’ayant pas été vaccinés et d’augmenter le taux de vaccination pour l’ensemble des publics concernés2.

 

Dans ce cadre, l’Assurance Maladie déploie une campagne d’information auprès des professionnels de santé et des assurés :

  • courriers personnalisés pour les bénéficiaires de la vaccination, accompagnés d’un dépliant d’information
  • site internet d’information sur la grippe saisonnière (symptômes, traitements, prévention de cette infection ou encore gestes à adopter pour l’éviter…) : https://www.ameli.fr/assure/sante/assurance-maladie/campagnes-vaccination/vaccination-grippe-saisonniere
  • affiches, lettres d’information et mémos pour les médecins, pharmaciens et infirmier(e)s présentant toutes les modalités de la campagne

 

A noter enfin que cette année encore, le dispositif d’accès à la vaccination est simplifié pour les personnes déjà vaccinées ces dernières années : elles peuvent retirer le vaccin directement en pharmacie, sans prescription médicale, et se faire vacciner ensuite directement par l’infirmier(e) libéral(e) de leur choix.

 

 

Chiffres clés
 

  • 63,2% de personnes à risque vaccinées en Côte-d’Or lors de la campagne de vaccination 2009-2010.
    Ce résultat est supérieur à la moyenne nationale (60,2%) et le fruit de la forte mobilisation de l’Assurance Maladie et des professionnels de santé pour inciter les personnes à se faire vacciner.
  • 72 500 côtes-d’oriens invités à se faire vacciner cette année.
  • 900 médecins généralistes, infirmiers et sages-femmes libéraux côtes-d’oriens également invités à se faire vacciner cette année.
  • 180 pharmaciens mobilisés pour délivrer les vaccins.
  • Entre 4 000 et 6 000 morts en France chaque année, à la suite d’une grippe saisonnière (source : InVS).

 

 

 

Personnes bénéficiant du vaccin anti-grippal gratuit
 

  • Les personnes de 65 ans et plus
  • Les personnes, quel que soit leur âge, atteintes de l’une des affections de longue durée suivantes :
    • Diabète de type 1 et diabète de type 2
    • Accident vasculaire cérébral invalidant
    • Néphropathies chroniques graves et syndromes néphrotiques primitifs
    • Forme grave des affections neurologiques et musculaires (dont myopathie), épilepsie grave
    • Mucoviscidose
    • Insuffisance cardiaque grave, troubles du rythme graves, cardiopathies valvulaires graves, cardiopathies congénitales graves
    • Insuffisance respiratoire chronique grave
    • Déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé, infection par le virus de l’immunodéficience humaine
    • Drépanocytose
  • Les personnes atteintes de tous types d’asthme ou de broncho-pneumopathie chronique obstructive, quel que soit l’âge
  • Les enfants et adolescents de 6 mois à 18 ans dont l’état de santé nécessite un traitement prolongé par l’acide acétylsalicylique (syndrome de Kawasaki compliqué et arthrite chronique juvénile)
  • Les médecins généralistes, infirmiers et sages-femmes exerçant une activité libérale



La vaccination en pratique

  • Cas n°1 : Je n’ai jamais été vacciné contre la grippe saisonnière, ou j’ai été vacciné il y a plus de 3 ans : je dois me faire prescrire le vaccin par mon médecin traitant.
  • Cas n°2 : Je me suis déjà fait vacciner contre la grippe saisonnière ces trois dernières années : je peux retirer le vaccin directement en pharmacie (sans prescription médicale) et me faire vacciner ensuite par un(e) infirmier(e) libéral(e) de mon choix.
  • Dans tous les cas : je dois me munir de la prise en charge envoyée par l’Assurance Maladie pour bénéficier du vaccin gratuit.
  • Si j’ai perdu ma prise en charge, ou si je ne l’ai pas reçu alors que je fais partie des publics à risque : je contacte ma caisse d’Assurance Maladie par téléphone au 36 46, ou par courriel depuis mon compte personnel sur le site ameli.fr

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *