Les patients entrent à l’Agence du Médicament

Par Dr François-André Allaert le 3 mars 2019

Les patients entrent à l’Agence du Médicament

Afin de mieux refléter « la vraie vie », l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament(ANSM) vient de décider de faire entrer les patients et les sciences sociales dans ses instances chargées d’émettre des avis sur les essais cliniques, les autorisations temporaires des médicaments ou encore leurs conditions de prescription. Une des motivations de cette décision semble résider dans les difficultés qu’ont suscitées la récente affaire du Levothyrox et de manière un peu plus ancienne, celle des implants mammaires. Leurs avis seront consultatifs mais ils permettront d’éclairer les décisions en se fondant non seulement sur les données scientifiques qui restent primordiales, mais en considérant aussi l’opinion de ceux qui sont les premiers utilisateurs des produits de santé : les patients. Il est en effet important que dans une politique où l’on veut que le patient soit acteur de sa santé, il puisse également devenir acteur des décisions relatives aux produits dont il sera le bénéficiaire. Comme dans les comités de protection des personnes qui évaluent si une recherche peut être conduite sans risque sur des patients, ils ouvriront le monde parfois trop clos des soignants sur la réalité du monde extérieur. Cela peut paraître une évidence, mais le chemin a été long pour que cette évidence devienne une réalité. Enfin, la parole sera donnée aux premiers intéressés et je pense que c’est un vrai progrès.

Docteur Bien Public

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *