La natalité menacée dans les pays occidentaux

Par Dr François-André Allaert le 6 août 2017

Une étude vient de compiler quelques 185 travaux conduits sur la fertilité des hommes dans les pays occidentaux au cours des 40 dernières années et les résultats sont réellement effrayants.

La concentration moyenne en spermatozoïdes du sperme a diminué de 52,4% à travers l’Amérique du Nord, l’Australie et l’Europe alors qu’aucune dégradation n’a été relevée en Amérique du Sud, en Asie et en Afrique ! Les causes de cette chute drastique, qui remet en cause à terme la natalité dans les pays occidentaux, ne sont pas véritablement identifiées mais il est possible bien sûr que l’exposition à des polluants spécifiques en soit à l’origine et notamment la piste des perturbateurs endocriniens doit être évoquée. Il est aussi possible aussi que notre mode de vie ait également une responsabilité et que l’obésité, la sédentarité, notre alimentation, soient globalement en cause.

Des recherches doivent être d’urgence entreprises pour tenter d’identifier les causes de cette chute de la fertilité qui pourrait constituer le plus grand problème de santé publique que connaîtra notre population dans les années à venir si cette baisse venait à se poursuivre. Des travaux doivent être également conduits pour identifier des moyens pour stimuler la spermatogenèse soit au travers de substances médicamenteuses soit éventuellement de compléments alimentaires pour compenser certains ingrédients dont notre alimentation pourrait être actuellement dépourvue. Cette piste pourrait s’avérer prometteuse.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *