L’assurance santé en fonction des bons ou mauvais patients?

Par Dr François-André Allaert le 11 septembre 2016

On y arrive bien plus tôt que je ne le pensais !  L’assureur Generali propose des cadeaux à ses assurés qui font des efforts pour leur santé tel qu’arrêter de fumer, perdre du poids ou faire plus d’activité physique.

Le seul problème sera de savoir comment vérifier qu’ils le font vraiment… Il est probable que l’étape d’après sera de devoir se connecter à des applications et de vérifier s’ils suivent bien des programmes d’éducation à la santé et de fournir régulièrement des données sur leur vie. Comme les bons élèves il y a quelques années encore, les bons patients recevront des bons points sous forme de chèques cadeaux… Et puis un jour les mauvais seront punis, mis au coin ou au piquet, et exclus de l’assurance comme on est exclu du lycée quand on est un cancre ou trop indiscipliné. Peut-être aussi, on assistera comme dans certaines écoles à une sélection à l’entrée, et si vous n’êtes pas mince, beau et grand, et en bonne santé, on ne vous assurera plus…Peut-être aussi, on vous demandera de ne plus faire de sport à risque, de ne pas prendre la voiture, de ne pas manger ceci ou cela… Pour l’instant il est interdit en France, mais c’est déjà autorisé dans d’autres pays, de proposer des réductions de cotisations selon que vous êtes un bon élève ou non mais cela viendra !

On peut bien sûr voir le bon côté de cette démarche en disant que c’est une façon de pousser les gens à prendre plus soins d’eux… mais la politique de la carotte et du bâton me paraît dangereuse pour le respect de nos libertés … Le secret médical sera bradé contre une sucette !

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • jc calmé le 17 septembre 2016 à 10:37

    quid de l’hérédité dans tout çà ?