Menaces sur les étudiants !

Par Dr François-André Allaert le 26 juin 2016

La Smerep (Sécurité sociale étudiante et mutuelle) a conduit une étude sur la santé des étudiants dont les résultats sont relativement inquiétants. Le premier est qu’ils sont mal suivis médicalement en raison de manque de moyens financiers qui font que seulement 16 % d’entre eux vont systématiquement chez le médecin lorsqu’ils sont malades et que 38 % pratiquent l’automédication. Par ailleurs, nombre d’entre eux (38,0%) se déclarent stressés et 58 % des étudiants déclarent avoir des problèmes de sommeil (difficultés d’endormissement, réveils nocturnes…). Face à ces troubles, un étudiant sur 10 prendrait des médicaments tels que des antidépresseurs, des anxiolytiques ou des médicaments contre le stress. On relève aussi dans cette étude que 68 % d’entre eux consomment de l’alcool, dont 29 % de manière régulière, que 30 % sont fumeurs (occasionnels ou réguliers) ce qui par contre est plutôt en progrès par rapport aux étudiants d’il y a 10 ans et 21 % ont déjà consommé du cannabis.

Concernant les comportements à risques liés à la sexualité, 57 % des étudiants déclarent ne pas utiliser systématiquement un préservatif lors d’un rapport sexuel et là c’est vraiment une catastrophe ! En plus deux étudiants sur 10 ont toujours de fausses croyances sur les modes de transmission du sida et un étudiant sur 10 pense qu’il est aujourd’hui possible de guérir du sida. J’avoue que tout ceci me surprend, notamment pour ce qui concerne les troubles du sommeil et des comportements à risque. Il faudrait vraiment qu’une véritable politique de suivi médical soit mise en œuvre mais hélas la médecine universitaire est sans doute dans le même état que la médecine du travail… De bonne volonté mais sans guère de moyens !

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *