Le tourisme pharmaceutique

Par Dr François-André Allaert le 10 avril 2016

Face aux prix des médicaments en France et aux difficultés croissantes de l’assurance maladie à les rembourser, nombre de personnes, ou leur famille, décident de les acheter à l’étranger en se rendant sur place ou surtout en les commandant sur Internet. Je ne parle pas bien sûr des achats de produits tels que le Viagra ou autres, mais de produits destinés à traiter des maladies sévères voire mortelles comme les anticancéreux, les traitements de l’hépatite C, ou les immunomodulateurs. Au prix de 40 000 euros la cure de traitement pour l’hépatite C, on comprend que l’assurance maladie a du mal à suivre et qu’elle limite le traitement à un nombre restreints  de malade mais les autres malades restent en souffrance. Un autre exemple très différents est l’acquisition des médicaments à base de cannabis interdits en France mais vendus dans d’autres pays. Le problème est que nombre de ces vendeurs sont des escrocs et vendent soit des produits inefficaces, voire même des placebos, soit des produits fabriqués dans de mauvaises conditions avec un risque de toxicité ou d’infection, ou sous dosés. Pourquoi le médicaments vendus 1000 euros en France est parfois disponible à 100 euros dans un autre pays à plus faible pouvoir d’achat ?. On peut bien sûr y voir la « générosité » des industriels d’offrir leurs médicaments à faible coût dans ces pays pour permettre à tous de se soigner, mais la question qui se pose est aussi « et si c’était 100 euros le vrai prix ? » Sans doute le vrai prix est-il entre les deux….

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *