Les ventes en ligne de chaussettes de compression: un grand doute !

Par Dr François-André Allaert le 27 mars 2016

Je ne suis pas hostile de principe aux pharmacies sur internet même si je trouve que cela déshumanise les relations entre le patient et le pharmacien et que le rôle de conseil du pharmacien tend à disparaître alors qu’il est fondamental. Par contre je trouve que dans certains domaines on va trop loin et en particulier lorsque la délivrance du produit nécessite de réaliser des actes particuliers.

Prenons par exemple, la délivrance de la compression élastique dans la maladie veineuse. Cela peut paraître simple mais cela implique de prendre des mesures sur le patient  pour choisir les bonnes tailles de bas. Certes, ces informations devraient figurer sur l’ordonnance du médecin mais comme une étude publiée dans la revue « Phlébologie » l’a clairement montré, elles n’y sont pas dans plus de la moitié des cas; le médecin considérant que cette tâche revient au pharmacien. Malheureusement une erreur de taille peut avoir des conséquences majeures. En exerçant des pressions trop importantes sur des artères rétrécies par l’athérome, on peut  diminuer la perfusion sanguine des orteils et aboutir à de sérieux dégâts à leur niveau.

Je trouve qu’il y a un contraste entre les exigences de qualité concernant les tailles et les pressions faites aux industriels produisant ces compressions élastiques et la désinvolture de leur délivrance sur internet… avec un risque médico-légal non négligeable !

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *