Anniversaire: la loi sur l’IVG fête ses 40 ans !

Par Dr François-André Allaert le 30 novembre 2014

Ce fut à l’époque un immense débat tant au niveau du corps médical que de l’ensemble de la population et c’est sans aucun doute grâce à la détermination de Simone Veil et le courage des députés de l’époque que la loi fut votée.

Il y a fort à parier qu’à l’époque un référendum n’aurait pas donné un résultat en faveur de l’interruption volontaire de grossesse.  Inutile de réveiller les polémiques sur ce sujet  mais en légalisant cet acte, des milliers de femmes ont été sauvées de la mort souvent atroce où les conduisaient les avortements clandestins. La difficulté pour les femmes est encore d’avoir accès à l’information et de nombreux sites donnent des informations erronées ce qui conduit à des retards et plus l’intervention est tardive, plus elle est douloureuse psychologiquement et parfois aussi physiquement.

Il existe un site gouvernemental pour se renseigner : www.sante.gouv.fr/ivg. Il faut également savoir qu’aujourd’hui 60% des IVG sont réalisées par voie médicamenteuse mais après 7 semaines, elle peut se révéler douloureuse. Le délai légal est de 12 semaines.

Enfin,  en tant que médecin,  je me dois de rappeler que cette loi a été instituée pour éviter des drames et que la contraception ou la pilule du lendemain en cas « d’erreur » ou d’oubli ou de défaillance du moyen de contraception reste la base du principe « un enfant quand je veux, si je veux ».

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *