Bientôt trop de médecins en France ?

Par Dr François-André Allaert le 13 avril 2014

Paradoxalement, alors qu’il faut des mois parfois pour avoir un rendez-vous chez un médecin et que l’on parle en permanence des difficultés de l’accès au soins, le Conseil National de l’Ordre des Médecins craint bientôt qu’il ne faille revoir le numérus clausus qui limite le nombre d’étudiants en médecine de nouveau à la baisse face aux flux des médecins européens venant s’installer en France.

C’est en tous cas une situation très paradoxale qui se produit actuellement car alors que de nombreux étudiants avec pourtant de bons résultats échouent au concours de médecine parce qu’ils ne sont pas suffisamment bien classés, il suffit d’aller faire ses études dans un autre pays européen où il n’y pas de limitation du nombre d’étudiants pour revenir ensuite exercer en France. L’université de Cluj-Napoca semble même s’en être fait une spécialité avec des enseignements dispensés en Français mais le niveau de formation est-il vraiment le même ?… Par ailleurs face au marasme économique qui frappe certains pays d’Europe du Sud, la France reste encore pour les médecins et les dentistes un eldorado du fait de la sécurité sociale, et des flux de dentistes arrivent d’Espagne et du Portugal.

Le même phénomène se produit pour les kinésithérapeutes. C’est vrai que chez le dentiste, on a moins besoin de comprendre ce que dit le patient, en tous cas le mien c’est surtout elle qui parle quand j’ai la bouche ouverte, et c’est sans doute encore plus facile de s’installer…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • dekkil le 18 avril 2014 à 9:43

    Je suis tout à fait d’accord.

    Se faire soigner par un médecin étranger ne me choque pas, par contre, il est vrai que diminuer le numérus closus est une abhération, voir un non-sens.

    Les kinés espagnols, ok, mais au niveau de la prise en charge des patients , il y a un grand problème de compréhension dù à la maîtrise largement insuffisante de la langue française.

    Les diplômes sont valables en France mais la population et la demande des patients est tellement parfois complexes et diverses (poly-pathologies, les personnes âgées , le contexte social des patients, l’origine de la maladie ainsi que ces répercussions sur la vie de tous les jours etc), font que , ils ne peuvent prendre soin des gens dans leur globalité : maladie, contexte socio-économique etc.
    De plus, il y a tous les documents à remplir pour la CPAM et autres organismes.

    Que l’ETAT FRANCRAIS FASSE CE QU IL DOIT FAIRE

    MAINTENIR DES MEDECINS FRANCAIS ET DES KINES EN FRANCE AVANT DE FAIRE APPEL A D AUTRES!