Un Noël aux urgences…

Par Dr François-André Allaert le 23 décembre 2012

Demain tandis que nous nous réjouirons, dans les hôpitaux les services continueront de tourner et surtout un en particulier, celui des urgences où prendra place la noria habituelle des policiers, des pompiers, des voitures du SAMU. Pour l’avoir fait il y a de nombreuses années, je sais que ce n’est pas forcément un mauvais moment et que l’ambiance n’est pas forcément morose mais la charge du travail est lourde. La nuit apportera souvent d’abord le lot des maladroits qui viendront après s’être coupé la main en tentant d’ouvrir une huître récalcitrante ou en ayant voulu frimer en sabrant une bouteille de champagne.

Viendront ensuite les tentatives de suicide de ceux qui n’ont pas résisté à la solitude tandis qu’autour d’eux tout le monde se réjouissait. Ces tentatives de suicide sont en général  effectuées  avec des médicaments traduisant plus un désir d’écoute qu’un véritable désir de mort, mais parfois par arme à feu ou par pendaison.  Puis surviendront ceux qui auront pris la voiture en ayant trop bu et qui pour certains endeuillerons à jamais les futurs Noel de leurs proches. La nuit sera longue et les « patients » seront nombreux face à des personnels souvent en sous effectifs. Alors ayons une pensée pour eux et si cette nuit là vous vous faites une entorse, attendez le lendemain pour y aller afin d’éviter d’encombrer des circuits déjà trop chargés.

 

Voir notre reportage sur Noël au SAMU en 2009.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *