Quand l’INSEE confond statistiques et bon sens …

Par Dr François-André Allaert le 21 octobre 2012

Selon une dernière étude de l’INSEE, les déserts médicaux seraient tout à fait relatifs et y compris au fin fond du Gers et de la Creuse, il y a toujours un généraliste installé à une distance raisonnable de chez soi. Et comme le reprend le quotidien du médecin : « 16% des français vivent dans une commune ou n’exerce aucun généraliste, mais à condition de prendre la voiture, la totalité de la population française trouve un généraliste en moins de 15 minutes ». Sur papier et vu d’un bureau par quelqu’un qui n’a jamais exercé la médecine c’est sans doute vrai, à part sans doute quelques détails…

Les patients ayant le plus besoin des soins sont ceux qui avancent le plus en âge et font partie d’une génération où souvent les femmes ne conduisaient pas. Hélas avec les années, elles ont souvent perdu leur mari et donc leur chauffeur. De même les médecins, parfois s’arrêtent de travailler un jour ou deux par semaine ou pire prennent quelques jours de vacances sans guère de possibilité d’avoir un remplaçant. LE généraliste à 15 minutes disparaît alors et à combien est le suivant…

En fait c’est comme ceux qui annonçaient en 2011, la crise économique est désormais derrière nous, comme Marie Antoinette qui recommandaient à ceux qui n’avaient plus de pain de manger de la brioche ou une ancienne ministre devenu maintenant responsable du FMI, qui face au coût de l’essence préconisait le vélo !  Tout va très bien Madame la Marquise…. (air connu à  trouver sur internet).

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *