Les « vieux » ne sont pas des enfants !

Par Dr François-André Allaert le 11 décembre 2011

Imaginez un peu. Il a 90 ans, fume de temps en temps une cigarette, boit un verre de vin ou deux à chaque repas, aime bien les rillettes, le saucisson et le chocolat. Il se promène de temps en temps en ville  et entre les vélos qui roulent sur le trottoir et les voitures qui y stationnent, il est déjà tombé une fois ou deux. De temps en temps, il est un peu perdu plongé dans ses souvenirs ou du fait d’un déficit cognitif qui commence à s’installer gentiment. De même sa vue et son audition sont un peu faibles malgré ses lunettes et son sonotone. C’est vrai, il court le risque de tomber dans la rue ou chez lui, et d’aggraver son diabète, son hypertension, son cholestérol…. Et sa famille fait pression sur lui pour qu’il soit « raisonnable » et entre en maison de retraite où il sera bien…. Et lui fait de la résistance parce que en maison de retraite les derniers plaisirs qui lui restent lui seront interdits au nom de sa sécurité et d’une bonne hygiène de vie qu’il n’a jamais vraiment eu jusqu’à ses 90 ans…

Si un jour j’ai la chance d’être comme lui, je résisterai aussi et tant pis si ma famille s’inquiète parce que j’aurai encore envie de vivre et que vivre cela comporte des risques. D’ailleurs est-il vraiment plus à risque que ses enfants âgés de  60 à 70 ans qui sont dans la tranche d’âge où l’on paie le plus gros tribut aux maladies cardiovasculaires et au cancer ? Est-il plus à risque que ses petits-enfants qui sortent en boîte régulièrement, boivent des shooters et conduisent leurs voitures… Il faut arrêter de considérer les  » vieux  »  comme des enfants que l’on dépose en crèche pour avoir l’esprit plus tranquille.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Odyssée le 23 décembre 2011 à 0:26

    Bravo!!!! Je suis tout à fait d’accord ! Mais à 50 ans et plus ,on n’a pas la sagesse de raisonner
    ainsi…. Je regrette toujours d’avoir placé ma mère en maison de retraite ,alors qu’elle se plaisait mieux chez elle à 85 ans ,mais j’étais tellement inquiète de la savoir seule l’hiver sans commodités….C’est vrai que l’on voudrait les ranger dans « placard  » bien à l’abri de tout et même de la vie!! (!pour avoir l’esprit tranquille!!!!!) Comment faire ?