Conférence « L’enfant peut-il devenir fou ? Retour sur une controverse du XIXème siècle »

Le 13/03/2018 à 18:30

Dans le cadre de la Semaine de la Santé Mentale

Entrée libre et gratuite • Tout public

le 13 mars 2018
18h30 – 20h30
Archives Départementales • 8 rue Jeannin • DIJON

Hervé Guillemain est historien, maître de conférence à l’université du Maine et membre du Centre de recherches historiques de l’Ouest. Il s’intéresse à l’histoire des pratiques de santé et à celle des patients psychiatriques aux XIXe et XXe siècle. Constatons l’évidence. De nos jours, l’enfant et l’adolescent sont devenus des priorités des politiques publiques de santé mentale. La pédopsychiatrie s’est déployée institutionnellement et culturellement dans notre société attentive au développement psychique de ses éléments les plus jeunes. L’origine de la psychose est recherchée par les scientifiques aux stades les plus précoces de la vie. Nos mentalités sont forgées dans cette évidence de la psychose infantile et adolescente. Il n’en a pas toujours été ainsi. Au XIXe siècle, alors que la spécialité psychiatrique prend son essor, l’existence d’une folie des enfants a été longtemps en discussion. Si les différentes formes d’arriération intellectuelle suscitent travaux de recherches, débats médiatiques et services spécialisés dès cette époque – particulièrement autour de l’enfant sauvage et de l’enfant idiot – l’idée qu’un enfant puisse être fou ne va pas de soi. En retournant dans le passé à la recherche des traces de cette controverse sur les origines infantiles de la folie, H. Guillemain interrogera la dimension sociale et historique des diagnostics psychiatriques et évoquera les représentations des causes de la folie juvénile.