Certains génériques contestés et bientôt suspendus !

Par Dr François-André Allaert le 14 décembre 2014

Cette fois, ceux qui n’aiment pas les génériques doivent se réjouir puisque plusieurs d’entre eux vont être retirés du commerce pour ne pas avoir satisfait aux missions d’inspection dont ils ont été l’objet.

En fait, si j’ai bien compris, ce n’est pas un problème de fabrication ou d’excipients qui est en cause, ce sont les pratiques d’évaluation dont ils ont été l’objet qui sont critiquées. Les documents qui auraient été soumis pour leur évaluation en Inde seraient pour certains très suspects sinon de fraudes, au moins de négligences tout à fait déplorables. Ceci étant, cela ne fait que confirmer mon opinion qu’il est dangereux de faire évaluer et fabriquer les médicaments consommés en Europe par des structures situées dans d’autres pays dont la main d’œuvre est certes moins chère mais dont il n’est pas sur qu’ils offrent les même garanties de sécurité que les nôtres en matière de règles de production et d’évaluation. Cela éviterait aussi de voire régulièrement une des industries les plus florissantes mettre au chômage des centaines voire des milliers de personnes dans notre pays, voire même récemment dans notre ville. Plus encore, il serait nécessaire de prendre conscience que l’Europe doit veiller à son autosuffisance en matière de production de médicaments et il serait dangereux que faute de cette autosuffisance, des pays puissent exercer des chantages sur la livraison de médicaments dont des millions de nos ressortissants ont un besoin vital.

Ce n’est pas un scénario fiction mais une réalité que certains hôpitaux ont déjà connue…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • le douaron le 19 décembre 2014 à 9:20

    Dijon santé, semble avoir ce mérite dire de temps en temps la vérité en reconnaissant la dangerosité des génériques signalé depuis le début par certain médecin dont plusieurs sur Dijon et agglomération sont « poursuivis par la cpam ». quant à la complicité des pharmacies à obligatoirement donner des génériques à la place des originaux ce devait être aussi dénoncé. les apprentis sorciers que sont les élus à tous les niveaux sont dangereux, au nom de je ne sais quel accord avec tel laboratoire pour « détruire » tel autre (copinage sûrement). ce serait bien que ces élus ne détruisent pas tout ; revoir l’ensemble des lois oui mais pas au prix de la santé, ni de l’emploi d’ailleurs, alors qu’ils continuent à bien vivre sans risque avec leurs honoraires+salaires+jetons etc….