Ouf… Les médicaments n’iront pas en supermarchés !

Par Dr François-André Allaert le 21 juillet 2013

En réponse aux propos de l’Autorité de la concurrence, Madame le ministre de la santé a affirmé que la vente de médicaments en grandes surfaces n’étaient pas envisagée par le gouvernement, même pour les médicaments non soumis à prescription. Elle a également ré-affirmé que le circuit du médicament devait être sécurisé et que leur consommation devait être maîtrisée. Ouf ! J’avoue que j’ai eu peur. Ceci étant, la vente des médicaments sur internet est par contre désormais autorisée sous réserve que le site soit l’émanation d’une pharmacie et qu’il existe un lien interactif avec le pharmacien.

Dans la pratique, cela ne m’inquiète guère, non pas que je crois que le lien interactif sera très réel, mais parce que comme dans de très nombreux autre pays où cela a été autorisé, les sites n’ont connu qu’un succès d’estime. Je crois que, hormis pour des produits extrêmement banaux, ce type d’achat ne sera pas très fréquent et que même pour des produits comme le paracétamol il existe des risques. Quant à l’impact sur les prix, je doute que cela ait une grande importance ou du moins que nous observerons  le principe habituel : les grandes pharmacies qui ont un gros  débit de vente négocient de meilleurs prix et vendront moins chers mais une fois qu’on aura ajouté le prix de l’envoi cela devrait s’égaliser.

Par contre, personne ne semble s’inquiéter que des produits médicamenteux doivent être stockés préférentiellement dans des endroits frais et sec. Vous imaginez actuellement dans une camionnette stockée au soleil  tout au long d’une longue tournée de la poste à la campagne …

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *