Demain, les antibiotiques seront-ils toujours efficace ?

Par Dr François-André Allaert le 2 décembre 2012

Depuis des années l’assurance maladie a demandé aux médecins de veiller à ne pas trop prescrire d’antibiotiques et tout le monde connait le slogan « les antibiotiques c’est pas automatique ». Cette demande n’est pas fondée uniquement sur l’intérêt de réduire la facture annuelle en antibiotiques mais aussi d’éviter qu’un usage trop généralisé des antibiotiques contribue à l’apparition de souches qui leur sont résistantes.

Comprenez ma surprise en tant que médecin lorsque dernièrement une association nationale de pharmaciens a révélé que près de 60% des antibiotiques sont aujourd’hui prescrits et vendu par les vétérinaires pour les animaux d’élevage. Et ne pensez pas que cela soit pour guérir l’angine des vaches mais à des fins de prévention des épidémies voire parfois aussi de stimulation de la croissance. N’étant pas vétérinaire, je ne sais pas juger de la nécessité de ces prescriptions mais par contre que les antibiotiques soient prescrits chez l’homme ou chez la vache le risque de sélectionner des bactéries résistantes est le même ! Quand on sait qu’aujourd’hui chaque année en Europe meurent quelques 25000 personnes d infections à germes « résistants », il y a de quoi sérieusement s’inquiéter et se poser des questions sur cette pratique vétérinaire. Peut-être faudrait-il rechercher d’autres pratiques de prévention ou d’autres traitements préventifs, du côté des probiotiques par exemple? Peut-être devrait-on aussi inventer un nouveau slogan « chez le poulet famélique un antibiotique ce n’est pas systématique! ».

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *