« Aide toi et le système de soins t’aidera ! »

Par Dr François-André Allaert le 29 janvier 2012

Selon une étude réalisée par IPSOS pour Deloitte, un français sur quatre juge son état de santé médiocre et une  même proportion estime également qu’il s’est dégradé au cours de la dernière année tandis que moins de 40 % se considèrent en très bonne santé. Le pessimisme est à l’ordre du jour car parmi eux 25%  pensent ne pas être prêts à assumer leurs frais de santé à venir et  2 sur 3 affirment avoir atteint ou dépassé leurs limites budgétaires en matière de prime d’assurance santé. L’inconvénient est que face à cette situation, les français restent relativement passifs, attendant beaucoup de leur système de prise en charge et peu désireux de se prendre en charge par eux-mêmes pour tenter d’améliorer la situation : seuls 10 % déclarent avoir participé à un programme visant à l’amélioration de son hygiène de vie et de son bien-être et ce même chez les patients souffrant d’une maladie chronique…

Il va peut-être falloir changer un jour de comportement si on veut sortir du cercle vicieux d’un déficit chronique de l’assurance maladie qui conduit à des restrictions de soins de plus en plus importantes. Peut-être qu’une des grandes sources d’économie serait simplement que les personnes prennent aussi un peu plus soins de leurs santé et que notamment ils suivent les conseils d’hygiène de vie tels que bouger un peu plus, manger un peu moins et mieux, exclure le tabac et limiter l’alcool. Rien qu’en faisant cela on devrait faire de gros progrès et plutôt que de tout attendre du système de soins, la devise future de l’assurance maladie deviendrait « aide toi et le système de soins t’aidera ».

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *