Les médicaments codéinés maintenant sur ordonnance

Par Dr François-André Allaert le 16 juillet 2017

Une nouvelle pratique a tendance à se répandre chez les adolescents qui consiste à avaler des cocktails comportant des médicaments contenant de la codéine, des antihistaminiques et du soda.
Ils appellent cela les « Purple drinks ».
L’utilisation de la codéine est liée au fait qu’elle se transforme dans l’organisme en « morphine » à hauteur de 10% en moyenne de la dose d’où son utilisation « traditionnelle » par les toxicomanes aux opiacés pour combler les états de manque lorsqu’ils ne peuvent se procurer leur dose de drogue. Ceci explique notamment les nombreuses boîtes de Néocodion, un traitement pour la toux normalement, que l’on voit parfois sur le trottoir alors qu’on est en plein été.
Cette utilisation sous forme de cocktail de ces produits a fait récemment plusieurs jeunes victimes et j’invite les parents à faire le ménage dans leur pharmacie familiale car on ne sait jamais….

La décision de la Ministre de la Santé de faire que ces produits ne soient plus en vente libre mais obligatoirement sur ordonnance me paraît sage et les pharmaciens doivent être vigilants sur la vente des médicaments antihistaminiques aussi… L’achat de ces médicaments antiallergiques en dehors des périodes polliniques par des adolescents doit sans doute être considéré comme suspecte a priori…
Ceci conforte par ailleurs mon opinion que la vente des médicaments en dehors des pharmacies et notamment dans les grandes surfaces est une politique dangereuse qui va à l’encontre de la santé publique, même si la haute autorité de la concurrence pousse dans ce sens…

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *