L’autorité de la concurrence s’attaque à la santé !

Par Dr François-André Allaert le 9 juillet 2017

Prenant au mot le Président Macron qui a promis de réviser l’encadrement des contrats d’assurance complémentaire santé et de mettre un reste à charge à zéro pour les prothèses dentaires, auditives et les lunettes, l’autorité de la concurrence va lancer une grande enquête sur la santé.

Selon sa présidente, le secteur de la santé est « très réglementé » et n’est « pas assez ouvert à la concurrence ». Rappelons que cette autorité a croisé le fer notamment avec les ordres professionnels pour assouplir les verrous à l’installation et à la liberté d’exercer. Elle s’est également déclarée en faveur du développement de la vente en ligne des médicaments, d’une augmentation du numerus clausus des audioprothésistes, d’une plus grande délégation des compétences des médecins vers les infirmières et à la révision des conditions de fixation des médicaments. Globalement, son leitmotiv est l’ouverture à la concurrence du secteur des biens et des services médicaux voire même, des prestations de soins afin de les faire baisser.

L’avantage est clair pour l’assurance maladie voire pour les patients ; le risque est bien sûr que cette déréglementation n’aboutisse à de moindres garanties en matière de qualité des soins pour les patients. En tous cas, même le secteur de la santé qui est habituellement relativement protégé risque de sentir le vent des réformes. On verra bientôt si c’est juste une bourrasque ou une tempête, et surtout, quand les vents se lèveront. L’enquête annoncée devrait déjà durer un an …

 

Docteur Bien Public

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *