Santé: le sexe, bon pour la mémoire après 50 ans ?

Par Dr François-André Allaert le 2 juillet 2017

Décidément, certains ne reculent devant rien lorsqu’il s’agit de se mettre en quête de notoriété scientifique… Et c’est vrai: par exemple, il suffit simplement de mettre le mot « sexe » dans un article sur le net pour immédiatement faire le buzz et être repris des dizaines de milliers de fois. La combinaison parfaite: sexualité et plus de 50 ans!

La preuve… Moi aussi, je parle aujourd’hui de cette étude menée par des scientifiques britanniques, dont les résultats ont été publiés dans la revue américaine « Journals of Gerontology« , qui montrerait qu’avoir au moins une relation sexuelle par semaine améliorerait les fonctions cérébrales des plus de 50 ans et, entre autre chose, la mémoire.

Evidemment, le sujet est séduisant, intriguant, il prête immédiatement à des commentaires grivois, mais l’étude en elle-même n’est guère sérieuse! Pourquoi? Plusieurs raisons: déjà, elle porte sur un effectif bien trop petit pour être représentatif de la population des personnes de plus de 50 ans : 45 femmes et 28 hommes, âgés de 50 à 83 ans. On ne peut rien montrer de sérieux sur le plan épidémiologique, à moins de quelques centaines de personnes, pour avoir un nombre suffisant d’individus par tranche d’âge et par sexe! Deuxièmement, trouver une relation entre « être actif sexuellement » et « avoir une meilleure mémoire » n’implique pas forcément une relation de cause à effet: c’est oublier tous les autres facteurs concomitants! En particulier, avoir des relations sexuelles veut dire avoir un conjoint et être sans doute en relative bonne santé physique, ce qui constitue deux éléments sans doute bien plus importants pour la mémoire que les relations sexuelles.

Avoir des échanges simples de type conversation avec une personne au quotidien, en l’occurrence son ou sa partenaire, est sans doute tout aussi bon pour la mémoire! Mais, en terme de communication, il valait mieux titrer « le sexe est bon pour la mémoire » plutôt que « l’activité sociale est bonne pour la santé cérébrale »… En clair, trouver une corrélation entre deux éléments n’est pas raison et en matière de sciences, il faut peut-être savoir de temps en temps raison garder.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *