Canicule : alerte orange, le niveau 3 déclenché en Côte-d’Or

Par Antonin Tabard le 20 juin 2017

Le niveau 3 du plan canicule a été déclenché lundi 19 juin à 17h25 par Madame la Préfète du département de la Côte-d’Or et a pris effet immédiatement.

Alors que Météo France annonçait lundi matin 26 départements en vigilance orange aux fortes chaleur, ce nombre a rapidement été revu à la hausse en fin de journée, plaçant ainsi 56 départements en vigilance orange. Ce mardi 20 juin après-midi, le nombre de départements en vigilance orange avait encore augmenté pour atteindre le nombre de 66. En Côte-d’Or, les températures ont dépassé les 34°C dans la journée et n’ont pas chuté en dessous des 19°C. Une situation qui devrait se réitérer durant les 72 prochaines heures. C’est pour ces raisons et sur les conseils de l’agence régionale de santé que la préfecture du département de la Côte-d’Or a décidé de déclencher, lundi 19 juin, à 17h25, le niveau 3 du plan canicule.

Alors que l’ensemble des départements de la Bourgogne est placé en vigilance orange aux fortes chaleurs par Météo France, les températures maximales annoncées seront souvent supérieurs à 35°C et les minimales ne descendront pas en dessous de 18°C. Une situation qui persistera jusqu’au jeudi 22 juin, avant un rafraîchissement qui devrait s’amorcer par l’ouest du pays entre vendredi et samedi.

Qu’est-ce que le plan canicule ?

Élaboré à la suite de l’épisode caniculaire exceptionnel de 2003, le plan national canicule a pour objectifs d’anticiper l’arrivée d’une canicule et d’en limiter les effets sanitaires grâce aux actions mises en œuvre au niveau national et local. Les mesures de prévention et de gestion portent une attention particulière aux populations à risque.

« En 2003, on avant observé une augmentation globale de la demande de soins. On est actuellement dans cette phase. Hier [lundi 19 juin], on était à 15-20% au-dessus de l’activité normale », Frédéric Lapostolle, directeur médical adjoint du Samu 93 à FranceInfo.

Le plan national canicule comporte 4 niveaux coordonnés avec les niveaux de vigilance météorologique. Ces niveaux, matérialisés sur la carte de France métropolitaine par des codes couleurs et actualisés au moins deux fois par jour, traduisent l’intensité du risque de canicule auquel la population sera exposée pour les prochaines 72 heures. Cette vigilance est déclinée pour chaque département en fonction des indicateurs bio météorologiques définis pour chacun d’eux.

 

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • le douaron le 22 juin 2017 à 10:42

    tous les élus semblent vouloir du bien envers leurs administrés ; locaux , cantons, régions, nation ; mais n’est pas un effet d’annonce ? s’il se devait un besoin massif d’accueil en hôpital ; y aura t il assez de personnel NON ÉPUISÉ ni USE pour nous accueillir mais aussi, y aura t il assez de lit ?? cqfd
    nous pouvons entendre et lire actuellement que l’on refuse à un hôpital l’accès au coronaros au profit d’autres hôpitaux ne peut on pas penser qu’en cas de canicule, nous serons mieux accueillis ici plutôt qu’ailleurs ? cqfd