Vaccin: le papillomavirus proposé aux jeunes hommes

Par Dr François-André Allaert le 30 avril 2017

Qu’est ce que le papillomavirus?

Les papillomavirus sont une famille de virus responsables d’une grande partie des cancers du col de l’utérus et depuis déjà de nombreuses années des vaccins sont disponibles pour lutter contre les infections par ces virus. C’est ainsi que la vaccination des jeunes filles est recommandée entre  11 et 13 ans et en rattrapage chez les jeunes filles de 15 à 19 ans ; l’idée étant que la vaccination doit intervenir avant les premiers contacts sexuels qui peuvent amener à une contamination par un papillomavirus.

La vaccination, pour les hommes aussi!

La nouveauté est que le haut conseil pour la santé publique, chargé de mettre à jour le calendrier vaccinal, a décidé d’étendre cette vaccination aux hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes et ce jusqu’à l’âge de 26 ans. Ceux-ci présentent en effet une incidence plus élevée des lésions précancéreuses et cancéreuses de l’anus en relation avec le papillomavirus mais également de lésions bénignes donnant des verrues génitales appelées scientifiquement condylomes et plus vulgairement « crêtes de coq » du fait de leur aspect.

Cette vaccination est possible avec le vaccin Gardasil® qui non seulement protège contre les papillomavirus de type  16 et 18, responsables de la plupart des cancers génitaux, mais également contre les phénotypes 6 et 11, à l’origine des « crêtes de coq ». Comme pour la vaccination contre le cancer de l’utérus chez les femmes, plus la vaccination intervient tôt, moins le garçon aura de risque d’avoir déjà été contaminé, et plus la vaccination aura de chance d’être efficace.

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *