Santé: l’automédication se développe en France!

Par Dr François-André Allaert le 12 février 2017

Selon une étude réalisée par 60 millions de consommateurs, 80% des français pratiqueraient l’automédication. Et à mon avis, les 20% restants sont sans doute ceux qui ne sont jamais malades…

Les raisons de l’automédication

Les principales réponses des personnes interrogées sont le fait de connaître le traitement approprié (72,0%), l’envie de se soigner rapidement (66,0%). On retrouve également le désir d’éviter des dépenses inutiles à l’assurance maladie (30,0%) et le manque de temps pour aller consulter (24,0%). Je pense que d’autres réponses ont sans doute été omises telles que « ces médicaments ne sont plus remboursés » et « je n’ai pas besoin d’un arrêt de travail ». Mais qu’importe, ces résultats montrent une évolution notable des comportements qui bénéficient à tout le monde. Ils bénéficient à la personne qui est soulagée rapidement, aux malades sévères qui peuvent accéder plus facilement aux médecins moins sollicités pour des petits problèmes, à l’assurance maladie qui voient ses dépenses se réduire…

Et le risque?

Je le crois faible. Tant que cette automédication passe essentiellement par la pharmacie où les personnes peuvent bénéficier d’un conseil sur l’adéquation du médicament à leur besoin, ses risques et éventuellement la nécessité d’aller consulter. C’est en fait une prise en charge en pharmacie plutôt qu’une vraie automédication et je trouve cela souhaitable.

Cela a aussi une conséquence : que les médicaments sans ordonnance continuent d’être vendus en pharmacie et non pas en supermarché !

Articles à découvrir...

Commentaires

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *